JaponTokyo

Soirée avec Maggie

Mercredi soir, j’avais rendez-vous avec Maggie une ancienne élève de mon école qui travaille au Japon dans une grande compagnie (japonaise).

Maggie parle très bien japonais, est très gentille et son expérience est un modèle quand je pense de plus en plus sérieusement à venir travailler au Japon après mes études terminées.

Nous sommes allées manger un délicieux tonkatsu (porc pané avec du riz et du choux cru) dans un petit restaurant comptoir traditionnel. Nous avons ensuite continué notre discussion dans un café.

Maggie travaille donc depuis un an au Japon, et parle très bien le japonais, ce qui est essentiel pour travailler au long terme dans une entreprise japonaise. L’anglais peut suffire au début. Ce qui m’intéressais beaucoup c’était de savoir, comment elle arrivait à travailler avec ce modèle japonais qui vise à uniformiser tous les employés, et les fait travailler jusqu’à pas d’heure. Selon elle, le plus important est de ne pas tomber dans cette spirale (infernale) qui pousse les employés à rester de plus en plus tard, de ne s’exprimer qu’avec la volonté du groupe, qui fait culpabiliser quand tu prends des jours de congés, etc. L’idéal étant de trouver un juste milieu entre l’uniformité japonaise et ce qui fait notre singularité, dans son cas: être française.

En plus d’avoir passé une excellente soirée en sa compagnie, notre échange a conforté un peu plus ma volonté de considérer sérieusement l’expatriation au Japon après la fin de mes études.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *